Vorige Volgende
Prev
Next

Luc Tuymans

Allo! - 2012 [cat.64]

Série de 3 sérigraphies en 9 couleurs sur papier BFK Rives 250 g/m2
Imprimée par Roger Vandaele chez Tubbax, Anvers
Signée et numérotée au crayon en bas à droite
Tirage: 50 exemplaires, signés et numérotés en chiffres arabes
10 EA

En 2012, Luc Tuymans a créé un tableau intitulé Allo!, le premier de la série homonyme qui compte six œuvres en tout. La toile s'inspirait du film The Moon and Sixpence, tourné par Albert Lewin en 1942, avec dans les rôles principaux deux acteurs célèbres, George Sanders et Herbert Marshall. Le film lui-même était basé sur un roman de 1919 de William Somerset Maugham. Le livre - tiré de la vie de Paul Gauguin - raconte l'histoire d'un banquier anglais, Charles Strickland, qui abandonne sa famille, sa carrière et ses biens pour se consacrer à la quête de l'ultime beauté, à Paris d'abord, puis à Tahiti. Sur son passage, il cause beaucoup de souffrance, et finit par perdre la vie. Son «chef-d'œuvre», qu'il avait terminé juste avant que la lèpre ne le rende aveugle, est alors détruit, conformément à ses dernières volontés, dans la hutte où il vivait et travaillait. Éreinté par la critique lors de sa sortie, le film n'a jamais connu le succès, même si, une fois restauré, il a acquis un modeste statut de film-culte grâce à de nouvelles projections au cinéma et à la télévision et à une publication en dvd.
La série Allo! est née de la fascination de Tuymans pour les dernières minutes de la version restaurée du film, le film en noir et blanc se terminant soudain par une explosion de couleurs. Cette métamorphose coïncide avec l'arrivée de l'ami de Strickland, un médecin qui a débarqué à Tahiti - trop tard, hélas! - dans l'intention de rendre visite au peintre. Il pénètre dans la hutte et s'immobilise, stupéfait, devant les gigantesques tableaux gauguiniens aux couleurs éclatantes du paradis que Strickland a cherché sans jamais le trouver. Aussitôt après, l'image disparaît, car c'est le moment que choisit la veuve de Strickland pour mettre le feu à la hurte, réduisant en cendres tour ce qu'elle contient.
Tuymans a réalisé des captures d'écran digitales de la scène où le docteur entre dans la hutte et est confronté aux tableaux de Strickland. Sur la gauche de la première sérigraphie, nous distinguons encore le reflet dans l'écran de Tuymans en train de photographier. Nous sommes ici témoins d'un processus de réflexion et de reproduction: une sérigraphie basée sur un tableau, lui-même basé sur la photo d'un écran sur lequel se déroule un film basé sur un livre basé sur la vie d'un peintre. Nous voyons aussi l'image d'un artiste photographiant un homme à la recherche d'un artiste, qui est en fait en quête de lui-même. Ce jeu visuel, qui mêle l'art, l'illusion et la réalité, est depuis bien des années le thème principal de l'œuvre de Tuymans.
Avec le maître-imprimeur Roger Vandaele, Tuymans a retravaillé la série de six tableaux en trois sérigraphies à neuf couleurs. Selon Tuymans, le recours à des teintes gaies - rouge, jaune et bleu - se justifie non par le thème, mais par le titre de la série (Allo!). Le titre renvoie en effet au perroquet d'un bar à tapas, situé dans le quartier chaud proche de l'atelier de Tuymans à Anvers: l'animal a l'habitude d'accueillir les arrivants d'un «Allo!» grinçant. Cette affirmation mystificatrice et quelque peu provocante dissimule des allusions intéressantes. Les perroquets sont passés maîtres dans l'art d'imiter les sons et les bruits humains; or, l'imitation et la recréation de la réalité sont au centre du monde de l'artiste - chez Tuymans comme chez Strickland et Gauguin. De plus, les imitations vocales d'un perroquet ont quelque chose de moqueur qui convient parfaitement à Tuymans. Dans une interview, il a évoqué «la dérision ultime du modernisme», courant axé, depuis la fin du XIXe siècle, sur la recherche de la nouveauté, de la pureté, de l'innocence et de l'exotisme.

  • Dimension : 56.00 x 70.00 cm
  • Type : Sérigraphie
  • Tirage : 50 + X + 7 AP
  • Disponible? : Oui
  • Note : 10 ensembles, signés et numérotés en chiffres romains, sont réservés en exclusivité à la revue d'art (H)ART.
En savoir plus ?

Ces oeuvres peuvent vous intéresser

© Art Partout Gallery, Napoleonkaai 39, B-2000 Anvers, Belgique. | T +32 475 661 259 ou +32 486 645 305 S’abonner

En savoir plus

Merci de remplir tous les champs