Vorige Volgende
Prev
Next

Luc Tuymans

Kristallnacht - 1992 [cat.6]

Kristallnacht, 1992

Photocopie en couleurs, montée sur papier

Feuille: 76 x 53 cm

Image: 15,5 x 28 cm

Éditée par Documenta IX, Kassel

Imprimée par l'artiste

Signée et numérotée au crayon, en bas au milieu,

«Luc Tuymans "Kristalnacht" '92 »

Tirage: 50 exemplaires, signés et numérotés en chiffres arabes

15 signés 50/65 - 65/65

15 EA

 

NOTE     Portfolio dans une série de portfolios intitulée Edition A-H, éditée à l'occasion de la Documenta IX, avec des œuvres d'Ernst Caramelle, Raoul De Keyser, Per Kirkeby, Mario Merz, Luc Tuymans et Juan Uslé.

 

KRISTALLNACHT

Les tableaux exposés par Tuymans à la Documenta IX à Kassel sont des œuvres lourdes d'émotion, en lien avec la Seconde Guerre mondiale. Dans un esprit de cohérence thématique avec ces tableaux, il a réalisé l'estampe Kristallnacht (1992), destinée à un portfolio réunissant des œuvres graphiques d'artistes participant à la Documenta.

L'estampe Kristallnacht est basée sur un collage de dessins homonyme datant de 1985, créé par Tuymans après le visionnage de Kristallnacht, un film documentaire sur le déchaînement de violence contre les Juifs dans l'Allemagne nazie, qui a débuté le 9 novembre 1938 par la Nuit de Cristal, ainsi nommée à cause des milliers de vitrines brisées des magasins juifs. Lexclusion économique et politique des Juifs se transforma alors en une extermination physique orchestrée par les autorités: le début de l'Holocauste. Les dessins de Tuymans s'appuient sur des prises de vue de cette émeute, attisée par la Sturmabteilung nationale-socialiste et ses partisans et dirigée contre les sépultures, les habitations et les magasins juifs.

Pour rappeler la foule anonyme parcourant les rues à la clarté des flambeaux, Tuymans s'est contenté de faisceaux abstraits de lignes noires tremblotantes, évoquant le mou.vement rapide de la masse humaine dans la lumière et la fumée des torches. Lui-même décrit son œuvre comme suit: «On voyait le surgissement de la foule et les oscillations des torches. Si on en faisait une scène abstraite, on ne voyait plus que ces lignes, comme des ruisseaux de sang ou d'eau. Je l'ai illustrée graphiquement comme une masse de traits houleuse, un tourbillon (1) Les dessins, faits sur de vieilles feuilles de papier kaki, représentent trois scènes: à gauche le début ou la fin du cortège, le groupe formant un cercle déformé; à droite deux formes tempétueuses, montrant la progression de la foule sous différents angles. Sans la moindre indication d'échelle ou de profondeur, cette succession de scènes suscite l'impression d'un flot humain anonyme, irrépressible et angoissant.

Le collage Kristallnacht se rattache au tableau de Tuymans Our New Quarters, lui-même basé sur une carre postale en noir et blanc du camp de concentration de Theresienstadt, découverte par l'artiste dans le journal intime dessiné d'Alfred Kantor (2) Ces cartes postales, qui étaient distribuées aux prisonniers pour être envoyées à leurs familles, montraient une vue pittoresque d'une cour intérieure vaste et propre. Une vue officielle qui était évidemment un faux:

Theresienstadt a été momentanément.métamorphosée en «ghetto modèle», simulacre visant à dissimuler l'affreuse réalité des camps d'extermination lors d'une campagne de grande envergure destinée à abuser les inspecteurs de la Croix-Rouge. Kantor avait écrit sur la carte les mots «Unser neues Quartier», référence ironique au vide absurde de ce décor factice. Le tableau a la même couleur de fond kaki délavé que le dessin original Kristallnacht, et la composition est construite, ici aussi, à partir de lignes sombres et plates.

De la parenté thématique entre les deux œuvres, Tuymans a dit dans un entretien avec Josef Helfenstein en 1997: « ... comme Kristallnacht, Our New Quarters réussit à donner l'impression d'une grande foule, sans qu'il soit nécessaire d'intégrer une masse de gens dans l'image.» Tuymans estimait en outre que la couleur de fond kaki des deux œuvres était une allusion visuelle au nazisme suffisamment éloquente, et il les a donc exposées à la Documenta IX sans texte ni le moindre encadrement.

 

 

1 Hans Rudoph Reust, JosefHelfenstein, Luc Tuymans: Premonition. Zeichnungen/Drawings, Berne, Kunstmuseum Berner Benteli Verlag Bern, 1997.

2 The Book of Alfred Kantor: An Artist's journal of the Holocaust [1971], rééd. New York, Schocken Books, 1987.

  • Dimension : 76.00 x 53.00 cm
    15.50 x 28.00 x 0.00 cm
  • Type : Estampe
  • Tirage : 50
  • Disponible? : Non
En savoir plus ?

Ces oeuvres peuvent vous intéresser

© Art Partout Gallery, Napoleonkaai 39, B-2000 Anvers, Belgique. | T +32 475 661 259 ou +32 486 645 305 S’abonner

En savoir plus

Merci de remplir tous les champs